Avis officiels
Ce sont les grossesses non désirées qui sont un problème, pas l’avortement !

réactions

Le CJ vous donne son avis concernant la politique actuelle en matière d’avortement !

[Publié le 12 décembre 2014]

Etant donné le contexte européen de remise en cause des lois sur l’avortement et dans le cadre
de sa réflexion sur la généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle Affective et
Sexuelle, le Conseil de la Jeunesse estime qu’il est temps pour lui de mettre à jour son avis sur
la question de l’avortement.
Comme souvent, un contexte de crise économique peut favoriser les tentatives de retour en
arrière au niveau social, et est particulièrement dangereux pour les femmes et les filles. Nous
l’observons en Belgique comme ailleurs en Europe et nous nous inquiétons des possibles
reculs au niveau des droits reproductifs et sexuels.
C’est pourquoi le Conseil de la Jeunesse a rejoint la plateforme Abortion Right, qui
revendique notamment :

  • la gratuité des moyens contraceptifs
  • des campagnes de prévention impliquant femmes et hommes
  • l’introduction d’un module de formation au planning familial et à l’IVG dans toutes
  • les facultés de médecine, ainsi que sur les divers modes de contraception, notamment sur leur coût-efficacité
  • la promotion de l’éducation obligatoire en matière de sexualité et de relations affectives pour l’ensemble des jeunes

Les jeunes du Conseil pensent en effet que l’éducation est une priorité essentielle.

L’EVRAS doit être généralisée, c’est à dire :

  • concerner les filles et les garçons
  • être dispensée dans toutes les filières d’enseignement,
  • être donnée dès le début de la puberté
  • être donnée à plusieurs reprises pendant leur parcours scolaire
  • être donnée par des professionnel-le-s extérieur-e-s à l’école

Le Conseil insiste donc sur une prévention efficace.
Par ailleurs, il trouve fondamental que les femmes aient la possibilité effective d’exercer leur
droit à l’avortement (à entériner enfin pleinement dans la loi).
Cela implique notamment :

  • une information claire et facilement accessible
  • un accompagnement de qualité qui ne culpabilise pas la femme qui prend la décision d’interrompre une grossesse
  • un nombre suffisant de médecins formés et de centres hospitaliers ou extra-hospitaliers (centres de planning familial) pratiquant les IVG, en veillant à leur répartition géographique.

Dans un contexte de rigueur budgétaire, la vigilance est nécessaire pour que les moyens
alloués à la santé des femmes ne diminuent pas.
Ce sont les grossesses non désirées qui constituent un problème, pas les IVG. La société doit
se donner les moyens de sensibiliser et d’informer sa jeunesse pour que les grossesses non
désirées soient exceptionnelles ; et elle doit en même temps garantir aux femmes la liberté de
choisir, le droit de disposer de leur corps et la possibilité d’avorter dans les meilleures
conditions possibles.
Pour le Conseil de la Jeunesse,

Jérôme LECHIEN, Président  - Chloe BURTON Présidente de la Commission Genre

« Retour

Commentaires

Actualités
BEYA (2) Deviens un.e Ambassadeur des Jeunes Belges francophones!


Le Conseil de la Jeunesse est à la recherche de jeunes citoyens motivés pour constituer une nouvelle équipe de « Jeunes Ambassadeurs » du Dialogue Structuré européen en 2017 !

Lire la suite
cover-image-fb - Copie Résultats des élections du Conseil de la Jeunesse

Après :

3 mois de campagne,

1929 km parcourus,

30 bureaux de votes officiels sur toute la Fédération Wallonie-Bruxelles,

1943 votants et 5067 votes exprimés.

Voici la liste des 36 candidats élus (18 hommes et 18 femmes) qui intégreront la nouvelle Assemblée générale 2018-2019!

Bienvenue à eux et bon travail !

#paritéparfaite #electionsduconseil #Etsicetaittoi

Lire la suite
30264710_2138396409533795_1626210386476793856_n Les délégués ONU du Conseil de la Jeunesse lancent leurs consultations!

 

Chaque année, nos délégués ONU en charge des matières de la Jeunesse, du Développement Durable et du Climat lancent des consultations.

Lire la suite
diane discours La déléguée ONU pour le développement durable du Conseil de la Jeunesse rappelle l’importance de la Jeunesse dans l’Agenda 2030

Notre déléguée ONU pour le développement durable, Diane Delava a prononcé un discours ce vendredi 13 juillet lors du HLPF (High Level Political Forum for Sustainable Development), afin de mettre en avant l’importance d’ une meilleure inclusion des jeunes en matière de développement durable.

Lire la suite
logo Bienvenue dans ma tribu – La nouvelle plateforme citoyenne interactive.

« Bienvenue dans ma tribu » est une plate-forme web interactive permettant aux jeunes, de 12 à 25 ans, de débattre, de réfléchir et de construire pleinement leur citoyenneté.

Lire la suite Boîte à idées

Moteur de
recherche